Un peu de moi

Vous me faites tous chier…

Cette phrase, je l’ai entendue plusieurs fois quand j’étais petite, quand ma mère pétait un câble et qu’elle s’éloignait quelques minutes/heures pour être au calme. Souvent, on ne comprenait pas pourquoi d’un coup elle lâchait ça et on la retrouvait plus tard, plus calme (la plupart du temps). Elle nous laissait avec mon père, je vous rassure :)

Cette phrase, je l’ai dite il y a quelques jours, j’ai claqué la porte de la voiture et je me suis barrée sur le parking où on venait de se garer. J’avais trop chaud depuis plusieurs jours, j’avais pris souvent sur moi pendant cette semaine de vacances, Mr Geek ne m’avait pas trop aidé, je me sentais fatiguée et Petit Pois, qui n’avait pas trop dormi cette semaine là non plus, était insupportable dans la voiture.
Ce qui m’a fait pêter un câble ? C’est que le sac à dos avec les doudous était au fond du coffre et pas sur le siège arrière comme je le met TOUJOURS pour y avoir accès…

C’est con, ça commence bien, le trajet en voiture se déroule impeccablement et puis tout à coup, Petit Pois a chaud, est fatigué, moi je somnole et j’entends « doudou titine maman ». Oui pas de souci… A bah non, le sac n’est pas là. Monsieur Geek qui a fait la voiture et à qui j’ai répété comme d’habitude à chaque fois qu’on prend la voiture de mettre ce (putain) de sac à proximité, l’avait fourré bien au fond du coffre. On ne peut pas s’arrêter bien sûr, pas d’endroit pour stopper, j’ai envie de dormir, j’ai chaud et je commence à m’énerver…

Au bout de 30 minutes de cris, de pleurs et d’énervement, on trouve où se poser, je récupère le sac, je le balance à Monsieur Geek et je dis : vous me faites TOUS CHIER. Je claque la portière et je me barre, là au milieu de nul part.

Et j’ai pensé à ma mère, tu vois, je me suis dit que je comprenais, que quand la coupe est pleine, elle est pleine. Basta, on plie les gaules et on se barre. La surchauffe du cerveau et des hormones, ça ne fait pas bon ménage, faut pas énerver une femme enceinte :)

En plus, j’ai l’impression que tout va vite, dans 100 jours je devrais accoucher. 100 jours ça me parait rien du tout en fait, surtout avec tous ces we qui se profilent, le boulot que je dois faire et la préparation de la venue de Melle Potiron. 100 jours où j’aimerai être plus calme, plus sereine mais où gérer un petit de 2 ans en parallèle, qui sera en vacances pendant 1 mois en plus (ça tombe bien…), ne va pas être de tout repos.

Note pour moi-même : prendre du temps pour moi, me reposer et penser à ma bébé fille qui va arriver

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply babymeetstheworld 6 juillet 2015 at 10 h 00 min

    samedi sur la terrasse seule avec les deux kids j’ai aussi laché un « vous me faites chier « . et bien ça a calmé l’aîné direct. il a vu que ça y est la fallait plus me faire chier haha

  • Reply Emilie 6 juillet 2015 at 10 h 02 min

    Même si ça n’avance pas à grand chose, que ça fait du bien de la sortir cette phrase.
    Elle a au moins le mérite d’informer que la coupe est pleine.

  • Reply Maman au Balcon 6 juillet 2015 at 13 h 56 min

    Ouhouh faut pas te chauffer ! Bon moi aussi ça m’arrive de péter un plomb ça à le mérite de remettre tout à sa place :) repose toi ma belle.

  • Reply Marjolaine Mamour 6 juillet 2015 at 15 h 22 min

    Oh oui ça m’est aussi arrivé plus d’une fois !
    Bon courage !

  • Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    Cette période où…

    Cette période où j'ai passé déjà la moitié de la grossesse et qu'il m'en reste moins de la moitié. Cette...

    Fermer