Mes bébés

L’allaitement et nous

Cette semaine on parle d’allaitement alors je voulais mettre « ma goutte de lait » à l’édifice… humhum. Oui racontez un peu mon histoire, enfin notre histoire et pourquoi j’ai choisi l’allaitement. Bah en fait je ne sais pas pourquoi dis donc ! Je me suis posée la question, il n’y a pas longtemps et je n’arrive pas à savoir comment j’en suis venue à vouloir allaiter. Je crois que c’est presque par esprit de contradiction à force d’entendre autour de moi « ça fait trop mal », « tu vas voir tu vas en chier », « nan mais franchement faut pas être pudique »…

Quand j’ai accouché et qu’on m’a mis Petit Pois sur moi, il était si grand et avait les yeux si beaux que je n’ai pas réfléchi quand on m’a proposé la tétée d’accueil. De toutes façons, il était déjà en train de ramper vers mon sein, l’oeil rivé sur mon téton, il l’a tout de suite pris et je n’ai ressenti aucune douleur (ou alors c’était beaucoup moins fort que le reste de mon corps en miette donc ça devait passer comme une lettre à la poste…). Je ne reviendrai pas sur le début, que tu peux retrouver ici ou , mais je veux parler de maintenant, après plus de 4 mois d’allaitement.

Et surtout de ma tétée préférée, celle du soir, la dernière (enfin en théorie), celle où on ferme les volets ensemble, où on allume la guirlande de boules et où on s’installe dans le fauteuil près du lit de Petit Pois. La jolie lumière qui arrive des boules attire à chaque fois le regard de Petit Pois qui sourit, est-ce parce qu’il sait qu’il va bientôt manger, est-ce parce que c’est tout simplement joli à regarder ? C’est notre moment à nous au calme, pas un bruit, il est en pyjama dans sa gigoteuse, tout contre moi. Ce que j’aime c’est le moment où il se détache du sein et me regarde droit dans les yeux, fait un sourire et hop se rattache au sein tout seul, maintenant qu’il connait le chemin par coeur. Ce regard, ce moment et ce sourire, tout ça me fait fondre et je sais que mon allaitement (j’ai bien dit MON pour pas commencer les débats hein) y est pour tout, c’est cette partie « charnelle » qui fait qu’on est comme ça tout le deux. J’aime cette tétée particulièrement car je ne pense à rien d’autre, je suis pleinement avec lui le temps qu’il mange, on échange des regards et des sourires, il met sa main sur mon sein ou il l’accroche à mon t-shirt, il essaie d’attraper ma main ou ma bouche ou mon nez. Comme il est tourné vers moi c’est beaucoup plus simple pour lui d’être dans le contact physique et j’aime par dessus tout ces moments, moi qui ne suis pas tactile pour un sous. Sentir sa petite main potelée attraper mon t-shirt ou se positionner sur mon sein comme si c’était un biberon, y’a pas à dire je trouve ça chou.

Les autres tétées de la journée sont différentes, elles durent moins longtemps, parfois je regarde l’ordi ou un magazine en même temps, parfois je parle à quelqu’un, ou à mon chéri, parfois je suis debout, parfois je suis mal installée… Le quotidien n’est jamais le même mais la tétée du soir est toujours la même, même si on est pas chez nous, je fais le même rituel, loin des gens, dans la pénombre, juste lui et moi.

Pour celles qui sont pudiques (comme moi), sachez que personne n’a jamais vu mon sein, personne (enfin à part Mr Geek^^). J’ai toujours un lange, un tee-shirt, ou alors je me décale ou vais dans une autre pièce si vraiment je ne connais pas les gens. Pour les soirs où on sort et que je veux participer à la conversation, je tire mon lait avant de partir et c’est Mr Geek qui donne le biberon devant tout le monde comme ça on est là tous les deux. J’avoue que depuis que j’ai le tire-lait, c’est beaucoup plus simple de gérer les sorties, par exemple demain je vais le midi manger avec des copines et l’après-midi je vais chez l’esthéticienne (yaouhhhhhhhhhhhhhhh) et je sais qu’il va manger tranquillement avec son papa.

Les atouts : le fait que ce soit gratuit, les goûts différents selon ce que je mange (je vous raconte pas les curry qu’il a mangé), la praticité quand on bouge souvent, le lien particulier.

Les inconvénients : la douleur du début et qui parfois revient de façon épisodique pendant les pics de croissance par exemple, les soutifs d’allaitement que t’as envie de balancer à force, et pour moi l’impression parfois de ne toujours pas avoir retrouver mon « statut » de femme (bon ça fait que 4 mois donc ça va), les questions perpétuelles « quoi t’allaites encore ? », « attention il va prendre moins de poids », « moi à cet âge là il mangeait déjà de la purée de brocoli t’es sûre qu’il faut continuer l’allaitement? » et j’en passe.

Alors non je n’ai pas de limite pour le moment, même si je pense que 6/7 mois ça sera parfait pour faire la transition avec les légumes et compagnie. Je ne me vois pas du tout allaiter quand il sera plus grand, quand il commencera à marcher, cela me met mal à l’aise pour le coup. Je ne sais juste pas comment je vais arrêter et comment je vais gérer cette transition, parfois ça me met déjà une boule au ventre, rien que d’imaginer arrêter mon allaitement…

Previous Post Next Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Soma 15 octobre 2013 at 21 h 02 min

    C’est un moment magique.
    J’ai allaité ma fille 5 mois & demi (en mixte à partir de ses 5 mois).
    Pour mon fils, il est en mixte depuis ses 4 mois… J’essaie de continuer les tétées matin & soir, mais je n’ai quasi plus de lait…. Et il a 5 mois. Je vais essayer d’étirer jusqu’à ses 6 mois.

    • Reply Julie 16 octobre 2013 at 9 h 32 min

      Comment tu es passée au mixte ? Tu lui as juste donné un biberon un fois dans la journée à la place d’un tétée ? J’aimerai bien m’orienter vers ça doucement à partir de son 5ème mois pour commencer le sevrage. Merci !

  • Reply Charlotte 16 octobre 2013 at 16 h 44 min

    J’ai allaité mon fils exclusivement jusqu’à ses trois mois (il en aura 5 ce vendredi). Puis, en prévision de mon retour au bureau, je suis passée progressivement à l’allaitement mixte. J’ai d’abord donné un biberon en remplacement d’une tétée pendant plusieurs jours, puis j’ai introduit un deuxième biberon et nous sommes ensuite arrivés au rythme qu’il a encore aujourd’hui: tétée le matin (6h) et le soir (18h30) et trois biberons en journée (9h / 12h30 et 15h30).

    Le grand avantage d’être passés à ce système, c’est qu’il a désormais un rythme régulier (et des nuits complètes de 11h voire 12h). Je pense continuer jusqu’à ses six mois comme ca…

  • Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    #4 mois#

    4 mois depuis quelques jours... *Petit Pois se retourne sur le ventre les doigts dans le nez mais par contre...

    Fermer