Un peu de moi

Faut pas y penser, sinon ça va pas marcher…

Cette phrase m’énerve.

C’est comme si le fait de penser à un truc ça empêchait qu’il se réalise.

Ca me rappelle quand j’avais 13 ans et que je me faisais des films sur un mec de ma classe. J’arrêtais pas d’y penser alors je me disais, arrête d’y penser sinon ça ne va jamais arriver. Et bien sûr ça n’arrivait pas. Mais rien à voir avec ça, mais plutôt avec le fait que j’avais des boutons, des bagues et 10kg en trop (un vrai mannequin quoi).

Alors là, cette phrase me fait penser à tout ça et ça me fout encore plus la pression car je ne peux pas m’empêcher d’y penser. D’ailleurs qui peut honnêtement ? Donc quand j’y  pense je me dis « merde à cause ça ça va pas marcher ce cycle ». Conneries. Plus je me dis ça plus j’y pense, je ne pense pas que cela bloque quoi que ce soit.

Par contre, le fait d’y penser tous les jours fait que les jours ne passent pas justement. DONC ma nouvelle technique c’est de me trouver un nouveau cheval de bataille, un truc qui me pourrit bien la vie, j’ai nommé le « qu’est ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie ». Alors là mes amies je vous garantis que y’a du taf, du temps à passer, des idées à trouver, et plein d’autres trucs qui me font passer le temps (ou alors sinon je pourrai penser régime, suivre la méthode du Docteur Mongras et errer sur les forums, encore eux, à  la recherche de la recette miracle… mais j’ai déjà fait tout ça donc ça me saoule).

 

Je te plante le décor :

> Je suis indépendante depuis plus de 3 ans

> Les revenus sont donc aléatoires

> Mais purée qu’est-ce que j’aime la liberté

> N’empêche que je ferai bien autre chose, mais je peux pas faire de DIF ou de machin comme ça car je suis indépendante (oui on aime les indépendants en France, une vraie crème, si tu savais tout ce qu’on nous pourrit la vie).

> Et en même temps de toute façon je sais pas quoi faire.

> Est-ce le bon moment de se réorienter si je veux mettre un bébé en route ? Vaut peut-être mieux attendre…

Bref une partie des questions que j’ai en tête. C’est quoi ce problème générationnel d’avoir toujours envie de changer de voie et spécialement vers 30 ans ?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply ElsaNeverland 15 juillet 2012 at 23 h 37 min

    Je vois tout à fait ce que tu veux dire…
    Moi aussi, mes revenus sont irréguliers… Et en plus d’être irréguliers, ils sont plutôt bas…
    Du coup, pour garantir de ne pas avoir à se priver, et surtout depuis le début du projet bébé, je me demande si je ferais pas mieux de changer de voie. Voire même trouver un « vrai » boulot, comme certains peuvent le dire… Etre salariée quoi.
    Mais je ne peux pas m’y résoudre. Comme toi, j’aime trop ma liberté.

    • Reply Julie 16 juillet 2012 at 8 h 15 min

      C’est pareil pour moi, je me dis parfois qu’il faudrait que je redevienne salariée, mais après plusieurs années indépendante j’ai vraiment peur que ça ne le fasse pas du tout, rapport à la hiérarchie et à la façon de manager. Bref, je me dis que je me laisse 1 an pour voir venir peut-être un bébé et me creuser la tête quand il sera là… Car pour le moment je me dis que quand même ce n’est pas le bon moment de rechercher un salariat surtout que je ne sais pas du tout dans quoi !!

  • Reply Sophia 16 juillet 2012 at 1 h 40 min

    Oh moi aussi, cette phrase m’avait agacée, avec une autre que j’adore aussi: « Tu lis trop de choses, tu n’as pas besoin d’en savoir autant! »

    Merde quoi.

    Je peux te dire que ce n’est pas le fait de ne pas y penser qui fait que ça marche!! Pas du tout! Déjà, c’est un coup de chance, la science quoi: 25% à chaque cycle. Ca c’est mon décor.

    Ensuite, c’est vrai que ça a plus de chance de fonctionner si on ne se prend pas le chou et qu’on ne stresse pas (acheter des tests, comptez les jours, regarder chaque jour sur le net à quel DPO et quels symptômes on a…), oui ça c’est pas idéal.

    Moi j’avais laisser tomber tout ça, mais j’y pensais bien sûr, en fait, je mettais mise au clair avec moi-même. J’avais décidé d’une date à partir de laquelle on irait faire des tests (c’est rassurant! J’avais pensé au C12). J’avais décidé de ne plus compter et de laisser faire mes envies. Je me disais tous les jours: si c’est pas ce mois-ci, ce sera l’autre ou même dans 6 mois.

    Pendant ce temps-là, vis ta vie!
    C’est tout.

    Et oui, j’y pensais. :)

    • Reply Julie 16 juillet 2012 at 8 h 17 min

      Toutes ces phrases sont trop énervantes !! Mais en fait je trouve surtout que le fait d’y penser tous les jours fait que les journées ne passent pas. Bizarrement les journées où je fais plein d ‘autres trucs, où je sors, la journée passe super vite et je ne me rends compte de rien. Alors que si je m’apitoie sur mon sort c’est foutu :)) J’essaie de me calmer aussi, d’aller moins sur les forums et d’attendre patiemment, non pas que mon prince arrive, mais que mes règles arrivent lol :)

    Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    Capture d’écran 2012-07-10 à 12.49.12-pola
    Les forums, c’est le mal…

    Oui le mal incarné, celui qui fait que pour un petit bouton tu crois que tu as une maladie tropicale...

    Fermer