Portage bébé
Un peu de moi

Aujourd’hui, j’ai pleuré…

Ca faisait 1000 ans que je n’avais pas pleuré, et je ne sais pas pourquoi ce matin j’ai craqué. Est-ce parce que je suis en plein milieu du C1 et que je dois avoir un pic d’hormones ? Aucune idée, en tout cas si c’est à cause d’elles, je les attends au tournant ! Toujours est-il que j’ai commencé à ruminer au petit déjeuner, en me disant que ça faisait déjà 3 mois qu’on était parti et que j’avais envie de rentrer en France, de trouver une maison à la campagne et qu’on me fasse pas chier. Tout à coup, j’ai vu la maison, j’ai vu le calme, j’ai vu le bonheur et je me suis dit, mais qu’est-ce qu’on fout là ? A quoi bon parcourir le monde ? Et j’ai pleuré.

Puis avec Mr Geek on a parlé et je me suis dit qu’en fait les voyages c’est ce qu’il y avait de mieux pour se retrouver. Depuis que je suis partie et que donc j’ai envie d’avoir un bébé, j’observe les femmes ici ou ailleurs, selon le pays où on est et j’ai deux certitudes que je n’aurai JAMAIS eu en restant en France :

1) J’aimerai porter mon bébé quand il sera né, je veux faire du portage en écharpe ou autre. Je vois tant de femmes qui le font en Asie si naturellement, que ce soit au Japon ou au Laos, qui gardent leur bébé près d’elles pour qu’il soit au calme et reposé, pas besoin de tétine ou autre doudou, ils ont leur maman. Ca parait utopique comme ça mais en France cela se développe aussi beaucoup, quand on voit qu’il y a même l’Association Française de Portage de Bébé.

2) Je pense sérieusement à l’accouchement à domicile (AAD). Aux Pays-Bas, 30% des femmes accouchent chez elles, au Japon c’est près de 15% et aux Etats-Unis 20%, sans compter les plus de 90% des femmes de pays en voie de développement qui le font. Quand en France, on est à environ 1%… Rien d’archaïque là dedans, rien de bobo ou d’extrémiste, juste envie d’être dans un environnement familier et reposant, dans un cocon et de faire ça naturellement (si bien sûr ma grossesse le permet of course).

Le fait d’être loin de mes amis, de la pensée française et de ce qui est bien ou pas bien de faire, je me suis découverte. J’ai découvert en moi une émotion immense quand je vois des mamans et des bébés d’ailleurs, d’autres façons de voir la maternité, et j’espère de tout coeur garder ce regard quand je serai de retour. C’est ce qui, finalement, est le plus dur, lorsque les autres ne comprennent pas les choix, mais comme je suis plutôt du genre chieuse aventurière, ça me correspondra assez :)

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply ElsaNeverland 2 juin 2012 at 13 h 29 min

    Je comprends que l’accouchement à domicile puisse faire rêver (même si je crois que je suis trop stressée pour que ça puisse être mon cas).
    Mais une amie sage-femme m’a toujours dit qu’elles refusaient ce genre d’accouchement pour les primipares… J’ai donc bien peur que tu aies du mal à trouver une équipe médicale pour t’entourer. Mais j’espère de tout coeur que, le jour où la question se posera, tu pourras avoir l’accouchement que tu désires.

    • Reply Julie 3 juin 2012 at 4 h 09 min

      C’est clair que je n’ai pas du tout fait de recherche pour le moment de sage-femme, même si je sais qu’il y en a une très bien dans mon coin. A priori elle accouche les primipares qui le souhaitent mais bon, c’est à voir. Ce qui me rassure c’est que tu t’inscris aussi à la maternité en parallèle au cas où tu changes d’avis ou que tu aies un probleme…

  • Reply Sophia 10 juin 2012 at 6 h 50 min

    Même certitude numéro 1! Je suis à fond pour celle-là!
    http://jeportemonbebe.com/

    Et pour l’AAD, je t’avoue que je n’y ai jamais pensé… même si j’ai une amie qui l’a fait 3 fois!
    Témoignage ici: http://30ansunevienouvelle.over-blog.com/article-temoignage-carole-88477455.html

    • Reply Julie 10 juin 2012 at 6 h 52 min

      J’ai peur avec tous les noeuds que ça soit pas pratique, mais j’ai une copine qui l’a et qui m’a dit qu’elle me la prêterait pour que je vois si ça fait pas trop paupiette :)

    Leave a Reply

    Lire les articles précédents :
    Devenir maman
    Mon envie d’avoir un enfant

    Longtemps, j'en ai eu rien à cirer, non vraiment, je pensais au boulot, au fait que je voulais gagner un...

    Fermer